Angoulême à Brest Petit voyage jusqu’au bout du monde

, par Matthieu Marcillaud

Dans un élan de folie, et un peu emporté par la tendresse de SPIP, je décidais de me rendre en vélo, chez un ami développeur, à la Pointe Saint Mathieu, à l’extrème Ouest de la France, « au bout du monde » (si si, c’est écrit !).

Pointe Saint Mathieu
Issue de
Pascal Le Fichant

Je partis donc jeudi 15 mai au matin, et finis par arriver, le mercredi suivant, après 800km de vélo, beaucoup de paysages agréables traversés, de nombreuses rencontres en chemin, et une légère sensation sympatique d’avoir réussi !

Les journées furent occupées par environ 8h de pédalage et entre 100 à 140km de parcours (exception des petits 40km faits le dernier jour). J’ai traversé d’est en ouest le marais Poitevin, remonté vers Pornic, longé là côte jusqu’à Saint Nazaire, passé le Parc Régional de Brière, rattrapé le canal de Nantes à Brest au dessous de Malestrois, puis continué jusqu’à la presqu’île de Crozon où j’ai attrapé un bac pour Brest pour rejoindre la Pointe Saint Mathieu.

Choses emmenées
- tente prétée T2 ultra light de Décathlon : 2kg, elle se monte facilement, sèche très rapidement. Peu d’espace, et la double toile touche souvent la toile extérieure.
- quelques vêtements (4 slips et chaussettes, 2 tshirts, 1 debardeur, 1 short , 1 short de bain, 1 pentalon très fin, 1 pull léger, 1 sweet chaud, 1 veste et pentalon de kway légers (marque Vertical, très étanche, mais a pris un peu l’eau 1 fois pendant une énorme averse de 2 heures ; sèche très vite, respirant, agréable), 1 paire de gants, 1 paire de savates, 1 paire de chaussures automatiques
- Duvet, énorme, encombrant, mais chaud quelque-soit le temps ;)
- Nourriture : graines germées (penser à démarrer la germination avant de partir !), fruits secs, muesly, flocons d’avoine (non, décidément, je pas emmener cela, je n’arrive pas à le manger), légumes/fruits
- De quoi réparer le vélo (à propos, il est temps que je change le guidon), ficelle 1mm
- plein de cartes IGN 1/100000
- 2 gourdes (2,5 litres au total, idéal), couteau, fourchette, cuillère, verre en plastique

Choses non emmenées
- ordinateur !
- chauffe plat

Choses enlevées en cours de route
- sursac de duvet étanche (pratique pour dormir à la belle étoile, mais inutile avec la tente)
- casserolle et assiette de popotte
- corde 5mm

Coup de pouce

Pour me maintenir en éveil et en pleine forme physique et mentale, vous pouvez me faire le cadeau d'un jus de fruit pressé.

En plus de m'hydrater, de m'offrir une alimentation saine crudivore et frugivore, cela peut aussi me motiver à produire d'autres documentations ou peut-être à prendre des vacances ! :)

Vous pouvez également me « Flattrer » si vous utilisez le service en ligne très malin Flattr de microdonations qui permet d'allouer un budget mensuel à des créateurs de contenu. Votre budget est partagé chaque mois entre toutes les personnes que vous avez flattées ce mois là.